• L'Effet Local

La face cachée de UNDZ, l'histoire d'un combattant



Nom: Steve De Petrillo

Compagnie: UNDZ

Ville: Montréal


Contexte:

Si vous avez la chance de discuter avec Steve un jour, vous comprendrez la définition du mot résilience. Les problèmes d’entreprise, il les a tous connus, et c’est ce qui fait que son entreprise connaît du succès aujourd’hui. En plus d’avoir un parcours d’homme d’affaires parsemé d’embûches, il a dû jongler avec des défis personnels. À travers son parcours, Steve nous démontre que ce n’est pas les événements qui nous définissent, mais la façon dont nous réagissons face à ces derniers qui trace la ligne entre le succès et l’échec.



Histoire:

«Vers la fin de 2013, ça n’allait pas bien du tout. J’ai appris que j’avais un cancer, les relations d’affaires n’allaient pas et tout a sauté. Il y avait beaucoup de frictions et en plus j’étais malade. Cette année-là, j’ai fait six mois de chimiothérapie et de radiothérapie, huit heures par jour, cinq jours par semaine! Évidement, on a eu énormément de difficulté à garder la business hors de l’eau…


Malgré tout, j’ai rencontré des partenaires qui m’ont montré à travailler dans notre marché et qui m’ont aidé à soutenir l'entreprise durant ces temps-là. Ça m’a permis d’apprendre énormément et m’a donné le goût de continuer à travailler. Le jour de mon opération, je ne savais pas trop à quoi m’attendre, parce que les médecins étaient très incertains par rapport à ma condition. Je me suis réveillé, et par miracle, j’ai appris que j'allais guérir!



À partir de ce moment-là, je décidé de changer beaucoup de choses... Aujourd’hui, dans l’entreprise, j’ai du fun et on ne se prend pas trop au sérieux. On s’est lancé dans la vente en ligne et on a pris le temps de travailler notre image de marque: plus de photoshoot, des nouvelles lignes de produits, encore plus de créativité! On a mis le paquet.


Depuis ce temps-là, la business a vraiment levé et on a le vent dans les voiles. À chaque fois qu’on se plantait, on en tirait une leçon et on recommençait. UNDZ c’est plus de 10 ans d’essai-erreurs.»


Mot de l'entrepreneur:

C’est simple après tout. Il ne faut pas lâcher. On s’adapte et on apprend de ses erreurs. Même quand tu as envie de tout mettre en feu et de partir, tu continues. Après tout… c’est vraiment pas la fin du monde.

Joignez la communauté de UNDZ sur:

On vous tient au courant!

  • Instagram